« On va S’Gêner » contre « Les Grosse Têtes » : la bataille de l’après-midi

La bataille dure déjà depuis plusieurs semaines. On Va s’gêner contre Les Grosses Têtes, Europe1 contre RTL, Ruquier contre Bouvard. Je me suis rendu sur place pour pouvoir comparer les deux émissions. L’un existe depuis 1977, l’autre nait qu’en 1999. Chacun en face de l’autre. Deux générations différentes. Tous deux possèdent un format se rapprochant : une bande et un invité pour critiquer l’actualité. A travers trois points essentiels, je tente de comparer les deux programmes mythiques.

Accueil / Infrastructure 

Du côté de la rue François 1er, ce sont de jeunes stagiaires qui viennent chercher le public. L’attente se fait en dehors de la station et les agents font entrer quand ils considèrent que tout le monde est arrivé. Dans rue voisine Bayard, des agents de sécurité filtrent le public et installent dans le studio goutte-à-goutte. Ces « agents » ne sont pas très souriants et rendent trop sérieux l’avant-tournage. D’ailleurs, ce sont eux qui placent dans le plateau de Bouvard. Au contraire, chez Ruquier, le public s’aménage où il le souhaite. Encore mieux, la disposition des chaises est en arc-de-cercle. Un agencement malin qui permet à chacun de pouvoir regarder tranquillement. Les locaux de RTL proposent une organisation à l’instar d’un théâtre. Ce qui implique une mauvaise visibilité pour les spectateurs du fond. Voilà, pourquoi On Va s’gêner remporte cette première manche.

Aspect culturelle

Bien que l’humour soit de mise dans chacun des programmes, il ne faut pas oublier qu’ils abordent tous deux des sujets techniques. Laurent Ruquier réalise de vraies quêtes à l’information chaque matin en lisant tous les journaux. Il pose des questions à ses chroniqueurs sur l’actualité. Aucun thème n’est mis de côté, pas de tabou dans la bande d’Europe1. Chez Philippe Bouvard, les informations, on en rit et on s’en amuse. Mais son atout ? Il invite une personnalité extérieure spécialisé dans un domaine. Les chroniqueurs vont ainsi questionner l’invité et informer sur des sujets très sérieux. Un point moins appuyé chez la concurrence qui reçoit, généralement, un invité mystère qui vient pour sa promo et provenant du domaine artistique. Ainsi, sur la forme culturelle, Les Grosses Têtes ont une longueur d’avance.

Le divertissement !

Le facteur principal qui nous intéresse se trouve dans le divertissement. Philippe Bouvard possède une bande de vieux briscards tel Jean-Jacques Perroni, Philippe Chevalier ou Macha Méril. Bien que certains soient des cadors de l’humour, on se perd parfois dans de l’humour sous la ceinture et sans finesse. La plupart de leurs blagues sont éculées : parler de DSK à tout va ne fait aujourd’hui plus rire. Point négatif : les multiples prises de Bouvard qui n’est plus apte à présenter une émission. A l’inverse, Laurent Ruquier a créé une vraie équipe équilibrée : il a su mêler toutes les générations, tous les milieux et tous les âges. On peut retrouver donc Pierre Bénichou aux côtés de Steevy Boulay. Chacun a son humour et se lâche complétement. Les chroniqueurs sont proches du public : ils arrivent à créer une atmosphère familiale et ainsi faire rire les spectateurs aux larmes. Un point qui amène à déclarer On va s’gêner comme le meilleur niveau divertissement.

Et vous, quelle est votre émission favorite ?

 

Florian G.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s