LCI « n’est pas en difficulté financière »

LCI

Deux mois après le refus du CSA de basculer LCI sur la TNT gratuite, TF1 a fait un choix pour l’avenir de sa chaîne d’information continue. Nonce Paolini, le PDG du groupe, a annoncé l’arrêt de LCI dans sa forme actuelle. Une situation expliquée par Thibaud Vézirian, journaliste de la chaîne depuis 7 ans.

Douche froide à LCI. La direction de TF1 a communiqué mardi 23 septembre à ses salariés que la chaîne d’infos allait migrer sur le numérique en janvier 2015. Cette annonce prévoit la suppression de 148 postes à TF1 et une perte de 60% de l’effectif de LCI. « Il fallait trouver une solution et TF1 a décidé de couper dans le vif », explique Thibaud Vézirian, « sur les treize présentateurs de la chaîne, seulement trois resteront. Hormis quelques postes d’administration et des journalistes multitâches, tous les salariés de la technique seront licenciés. »

« L’information va perdre de qualité »

Le projet en cours pour LCI est le basculement en application mobile disponible sur la tablette, le smartphone, la télé connectée ou l’ordinateur. « On s’oriente vers du talk-show, du magazine et des rediffusions. Il n’y aura plus de tournage en direct, ni de journalistes sur le terrain » s’émeut le journaliste présent à LCI depuis 2007.  Et selon lui, MyTF1 sera impacté : « Avec LCI sur le numérique, le site n’a plus lieu d’être. » Ce nouveau format va regrouper divers fonctions : offre de contenus à la demande, flash info, plusieurs heures de programmes inédits par jour. Mais avec un tel bouleversement, Thibaud Vézirian est certain que « l’information va perdre de la qualité. »

Alors quel avenir ?

Pourquoi avoir refusé un rachat par un autre groupe média ? TF1 a d’abord considéré l’offre soumise du Monde comme pas crédible. « On a eu le sentiment d’être le dindon de la farce. Le Monde souhaite juste avoir accès aux comptes », souligne le présentateur de « LCI est @ vous ». Pour Le Figaro, « ils sont toujours en cours négociation mais le quotidien est plus intéressé par le contenu du LCI d’aujourd’hui que par le LCI du numérique », ajoute-t-il. Le journaliste de 29 ans rappelle aussi qu’il y a « énormément de choses fausses qui se sont répandues sur le dossier. LCI n’est pas une chaîne en difficulté financière. Le seul souci est que les opérateurs qui diffusent LCI n’ont plus de moyens. » Mais le devenir de LCI n’est pas encore certain. Le recours devant le Conseil d’Etat, doublé d’un référé, pourrait annuler la décision du CSA interdisant la chaîne d’infos d’émettre sur la TNT. Autre solution, « il peut toujours y avoir des discussions avec un repreneur puissant pour revenir sur la décision du 1er juillet », soumet Thibaut Vézirian. Si un miracle se réalise, un tel plan social ne sera plus nécessaire.

 

Florian Guadalupe

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s