Tagué: france2

Alain Juppé, l’art de la communication efficace

Alain Juppé a été désigné par le magazine GQ, "l'homme politique de l'année".

Alain Juppé a été désigné par le magazine GQ, « l’homme politique de l’année ».

Après ses affaires judiciaires à la fin des années 1990, son exil à Montréal et sa défaite aux législatives de 2007, Alain Juppé a fait un retour fracassant sur le devant de la scène avec une communication rôdée. L’ancien premier ministre a réussi son année en cassant l’image de l’homme passéiste et technocrate et devenant une autre alternative pour 2017. Pour la moitié des français, il ferait « un bon président » devant Manuel Valls (32%) et Nicolas Sarkozy (31%) selon un sondage de Vivavoice commandé par Libération le 22 décembre 2014.
« Après avoir lancé sa candidature cet été pour à la présidentielle de 2017, Alain Juppé a maintenu sa communication, notamment sur les réseaux sociaux. Son statut d’homme d’Etat expérimenté est dans la continuité de son image au Quai d’Orsay » explique Gilles Boyer, son conseiller communication qui a élaboré avec l’ancien ministre des Affaires étrangères son retour efficace.

Une stratégie ciblée

La communication du chef du gouvernement de Jacques Chirac passe une grande partie par son blog, qu’il tient depuis 2000, et sur lequel il a annoncé le 20 août sa candidature à la présidentielle, mais aussi son programme au moment du retour de Nicolas Sarkozy et ses prises de positions sur l’actualité. »Son blog-notes, al1jup, est très repris, très lu et très efficace depuis la fin de l’été » ajoute le bras de « gauche » d’Alain Juppé, revendiquant 6 000 visites par jour contre 1 000 auparavant, « sa campagne municipale réussie a été un vrai boost. Sa stratégie de communication  a été très ciblée. L’objectif est de ne pas avoir besoin de se montrer partout et tout le temps ».
L’ancien président du RPR fait souvent la une des journaux d’opinions mais aussi des Inrocks, magazine idéologiquement à gauche où il prend le contrepied de l’ancien président en pleine campagne pour la présidence de l’UMP. Alain Juppé incarne une ligne différente de Nicolas Sarkozy, plus orientée à gauche. Alors que les débats tournent autour de l’abolition de la loi Taubira, l’ex-ministre de la Défense de 2010 à 2011 déclare être « favorable à l’adoption par un couple du même sexe ».

« En politique, on n’est jamais fini »

Une position franche après le succès de son passage à Des paroles et des actes sur France 2 le 2 octobre. Son retour se ressent par l’embellie dans les sondages, gagnant quinze points depuis juillet 2014 (sondage LH2, le 9 octobre) et le plaçant premier pour la primaire UMP de 2016. Il est alors plébiscité par GQ le 19 novembre qui le nomme « homme politique de l’année ». Il reçoit d’ailleurs le Prix 2014 de l’humour politique, décerné par le Press Club de Paris, pour sa phrase : »En politique, on n’est jamais fini, regardez-moi! ».
L’actuel maire de Bordeaux a connu des traversées du désert. Premier ministre en 1995, il accuse d’une forte impopularité, notamment à la suite de mouvements de grèves pour « la défense des acquis sociaux ». Adjoint au maire aux Finances de Paris, il est condamné en 2004 à quatorze mois de prison avec sursis et un an d’éligibilité pour une affaire d’emplois fictifs, une partie des journalistes estimant qu’il « paye pour Jacques Chirac ». Il se retire au Québec par la suite, avant de revenir se présenter aux législatives en 2007. Une élection synonyme d’échec l’empêchant d’obtenir le millefeuille ministériel de l’Ecologie. Alain Juppé, ayant regagné la mairie de Bordeaux, se met en retrait des médias et travaille sur une nouvelle approche des Français.

Pour 2015, « la même ligne »

« On a choisi de faire des choses différentes que les autres: élargir la communication sur le plan culturel. Mais il ne faut pas être sur tous les médias, il ne faut pas en faire une overdose. On a refusé 99% des demandes » avoue Gilles Boyer. Et lorsqu’il se fait huer dans sa propre ville à Bordeaux le 22 novembre sur le sujet d’une primaire ouverte aux partis centristes, devant des militants UMP aux côtés de Nicolas Sarkozy, Alain Juppé reste de marbre. Il est d’ailleurs soutenu par de nombreux cadors du parti, comme Jacques Chirac. Son positionnement sur l’échiquier politique plus au centre lui offre le soutien de François Bayrou  et marque clairement l’image de l’homme de droite modéré.
Cette posture, le membre du triumvirat de l’UMP « va l’intensifier lors de la primaire en 2016. Il faudra s’adapter aux circonstances et à l’actualité. Pour 2015, l’objectif n’est pas de maintenir la même communication mais de garder la même ligne » souligne son conseiller communication.

 

Florian Guadalupe

Publicités

France Ô et France 4 à la trappe ?

 

Le bilan du mandat de Rémy Pflimlin, président de France Télévisions, est tombé ! La note est sévère. Dans un document de cent pages, le CSA « a relevé nombre d’objectifs non atteints et d’insuffisances » dont France 4 et France Ô.

 

C’est la ca-ca, c’est la cata, c’est la catastrophe. À part France5, le rapport du gendarme de l’audiovisuel dénonce « l’échec d’une claire identification des lignes éditoriales des chaînes » du service public. Et celles qui sont le plus décriées restent France 4 et France Ô. Selon les documents du CSA, elles « ont du mal à justifier leur nécessité sur un réseau hertzien national. » Les chaînes marginales de France Télévisions créent « des doutes sur le périmètre du groupe » et « si leur présence devait être maintenue, il sera indispensable de redéfinir leur ligne éditoriale. »

 

Des chaînes pas très claires

L’image de France Ô n’a jamais été saisie. Elle n’est pas la chaîne de l’outre-mer, mais celle de la « diversité », diffusée principalement en métropole et peu dans les DOM-TOM. Est-ce le facteur de son échec ? La chaîne « multiculturelle » a connu la plus mauvaise audience de la télévision le samedi 25 octobre dernier avec son magazine D’un monde à l’autre : 0% de parts de marché. Il aura fallu attendre la diffusion en prime-time de la série américaine Lost pour s’élever au maigrichon score de 0,3%.
Quid de France 4, la chaîne des « nouvelles écritures » ? Depuis le règne Pflimlin, elle est devenue la chaîne « laboratoire » où le directeur des programmes a tout essayé. Nommée aussi la chaîne de la jeunesse, elle a misé sur l’innovation : On n’est plus des pigeons, Permis de conduire : l’expérience inédite, Anarchy, Alcootest,etc. La chaîne tente même un coup de poker cette rentrée avec la saison 4 de Hero Corp et L’autre JT, un journal télévisé alternatif. Malheureusement, jamais avec succès : France 4 a réalisé un score d’1,8% en 2013. Et les critiques sont encore plus fortes aux vues des budgets conséquents adonnés (45 millions d’euros pour France 4 et 35 millions d’euros pour France Ô, selon Le Point). Des rumeurs sur France 4 la transformeraient en chaîne de rediffusion, sorte de VOD en direct, ou carrément la faire disparaître afin de libérer une fréquence.

LCI sur le coup ?

France Télévisions perd énormément d’argent avec ses deux chaînes en naufrage. Si France 4 n’existait plus, c’est des économies importantes de budget et un emplacement sur la TNT libéré. Le groupe TF1 surveillera l’affaire depuis que la fermeture de LCI a été avortée. Jusqu’au 30 juin, Orange a accepté de poursuivre son contrat « dans les mêmes conditions financières. »  La chaîne d’information en continu aurait tout à gagner dans cette affaire. Le canal 14 se situant juste avant BFM TV et I<télé, il permettrait à LCI de se replacer dans la course de l’info.
Et si France TV avait sa propre chaîne d’info continue ? Dans Le Point du 30 octobre, le sénateur PS, David Assouline propose de « positionner France 2 en unique grande chaîne généraliste et transformer France 3 en chaîne d’info continue de qualité, renforcée par les équipes en régions. Avec ça le service public écraserait les chaînes d’info privées. » Tous ces projets permettraient de fortes économies au groupe du service public, de marquer l’identité des chaînes historiques et d’évincer les programmes impopulaires. Des idées pour Rémy Pflimlin afin de prolonger son mandat ?

 

Florian Guadalupe

Stéphane Jobert, l’animateur décomplexé de NRJ12

Sans titre

Ambassadeur de la réunion et présentateur télé, Stéphane Jobert, 38 ans, rythme son quotidien sans pression. De l’Euromillions aux bêtisiers, l’animateur ne sait plus où donner de la tête. Portrait d’un homme ambitieux et philanthrope par Florian Guadalupe.

Sourire éclatant, démarche décontractée, teint bronzé, Stéphane Jobert s’apprête à démarrer la quarantaine détendu. Les pieds sur terre, il fait partie du cercle fermé des animateurs travaillant pour plusieurs chaînes. Sans tabous, Stéphane ne craint pas de parler des audiences et des off des médias.

Une notoriété contrastée

Son ambition, c’est à la Réunion qu’elle nait. Ayant vécu la majorité de sa vie là-bas, l’animateur garde une réelle attache à l’île. Il y acquit la culture et la langue locale. Celui qui jouait le présentateur dans sa chambre se lance à l’âge de 14 ans dans l’aventure de la radio associatif. Deux ans après, une station commerciale l’engage et l’ascension médiatique est fulgurante. Les réunionnais apprennent à connaître ce petit jeune qui officie sur les ondes locales.

 « Je savais que c’était une vocation pour moi »

Le succès l’emportant, il pose ses valises à la capitale. De castings en castings, des chaînes comme TF1, M6 ou la RTBF lui assignent ses premières émissions. Cette soudaine médiatisation ne le change pas pour autant. Sauf quand il retourne sur sa terre d’enfance. La communauté plus restreinte, la notoriété est plus importante. Même dix ans après avoir quitté l’île, des fans l’attendent toujours à l’aéroport. Cette situation l’amuse par rapport au contraste parisien. Pouvoir marcher tranquillement dans la rue lui va aussi très bien. Aujourd’hui, Stéphane présente à la fois sur NRJ12 et sur France2, mais la presse réunionnaise garde toujours un contact avec lui.

Des activités diversifiées

Son statut d’animateur télé, Stéphane Jobert l’assume totalement. Il sait qu’il vit convenablement et que c’est les médias qui le lui permettent. Connu pour avoir animé des programmes « people »,  le réunionnais côtoie des personnalités de la télévision, mais aussi de la chanson et de la comédie. De temps en temps, il se rend à des soirées mondaines. Ce milieu est juste un plus de la radio ou du petit écran. Il ne souhaite pas entrer dans ce système de journaux à scandales. « Faire people, ce n’est pas mon truc ».

« L’époque des animateurs qui s’en mettent plein les poches est révolue »

Toutefois, Stéphane précise que travailler sur une seule chaîne ne suffit pas, notamment sur les chaînes TNT où les budgets et salaires sont moindres.  Afin de diversifier son activité, il ouvre en 2005 sa société, STEM Productions, pour pouvoir intervenir auprès d’entreprises proposant des évènements. Son but n’est pas de devenir millionnaire mais de vivre tranquillement.

Priorité radio !

Le présentateur doit cette réputation à son public. Il apprécie ses fans et estime devoir faire l’effort de répondre aux gens quand on lui écrit. Mais depuis sept ans, la plus grande tournée de France qu’il anime lui offre la possibilité de les rencontrer. Chaque été, c’est 400 000 personnes que Stéphane rejoint sur les plages. Et du temps, le collègue de Clara Morgane aime en donner. En 2012, l’association Enfance Paris Match d’Henri Leconte a pu compter sur sa participation. Par contre, il ne veut pas trop user de son image par peur d’être amalgamer avec ces stars qui le font pour leur publicité. Pour les mois qui viennent, c’est en priorité la radio que Stéphane veut retrouver. Pour redémarrer, il se relancerait plutôt sur une musicale et pourquoi pas faire de l’infotainement. Pour l’instant, il est fier de  son Super Bêtisier et de nouveaux numéros débarquent sur la douze !

 

Chronologie express

-1991 : Stéphane Jobert rejoint la station RFM  Réunion
-1995 : L’animateur débute à la télévision sur RFO Réunion
-2001 : Installé à Paris, TF1 et FDJ le repère pour présenter Tac O Tac TV
A partir de 2004, Stéphane présente la tournée d’été FDJ-NRJ12
-2011 : Il intègre les équipes de NRJ TV
-2012 : Le présentateur devient le 9ème ambassadeur de La Réunion

Pourquoi TF1 reste toujours le leader ?

44854tf11

Incontestablement, les chiffres parlent pour lui, TF1 règne dans la bataille des audiences. Il va en falloir pour les bousculer.

Les années se suivent et se ressemblent. Une nouvelle fois, la Une possède 99% des meilleurs audiences de l’année. Un exploit qu’elle doit à une réelle diversité de contenus, bien que généralement très populaires. Sociologiquement parlant, ce n’est pas étonnant d’avoir un tel résultat. C’est la première chaîne dite « reflexe » que l’on met lorsqu’on allume la télévision. Proche des théories de Pavlov, TF1 devient la chaîne référence symbole du petit écran. Le contenu, on l’apprécie ou non, mais chacun de nous va toujours s’intéresser à ce que pourrait proposer la première chaîne chaque soir. Parler de manipulation serait un mot fort, la locomotive du groupe TF1 souhaite plutôt conduire les téléspectateurs à ne pas zapper. Pour cela, la chaîne se doit de proposer du spectacle, du contenu attractif et divertissant, marginalisant des programmes plus « sérieux ». La dernière émission politique produite sur TF1 en 2012, Paroles d’un candidat, n’a jamais su atteindre les 20% de parts d’audience. Depuis cet échec, TF1 s’est axé sur du divertissement et un ciblage marketing précis et pointilleux selon le public. Un travail excellent à ce niveau-là, imagé par le JT de Jean-Pierre Pernaut qui frôle les 50% de parts de marché. Autant dire que TF1 connait ses téléspectateurs et sait quoi leur servir.

Un bilan positif

Parmi les chaînes historiques, seuls TF1 et Arte compte une hausse dans leur audience. Un constat original sachant le contraste absolu entre les deux chaînes. L’une commerciale à visée divertissante et l’autre possédant un modèle économique régissant de peu de publicités et ayant pour dessein la mise en avant de la culture. Certes, la Une ne gagne que 0,2% mais c’est la première progression depuis l’arrivée des chaînes TNT. Il faut noter qu’elle bénéficie d’une chute importante de ses concurrents directs. M6 passe de 11,2% à 10,6% de parts d’Audimat et France2 chute presque de 1% ! Avec 99 meilleures audiences en 2013, la première chaîne s’assure son leadership logiquement. Il faut noter tout de même que 58 de ces succès sont des séries américaines, notamment l’inévitable Mentalist. Toutefois, rappelons-nous des échecs de l’année qui sont dissimulés derrière les scores de The Voice ou Danse Avec Les Stars. Spash a fait un petit plouf perdant des téléspectateurs sur les trois semaines de diffusion. Même chose pour la mythique « Maison des secrets » qui a eu du mal à démarrer et qui s’est vu une épée de Damoclès au-dessus d’elle pendant les premières semaines.

Du classique pour 2014

L’année 2014 risque d’être toujours aussi fructifiant pour la chaîne du groupe Bouygues. TF1 a cette chance d’avoir le leadership et de ne pas être obliger d’innover. D’ailleurs, la majorité des programmes seront des classiques de la chaîne. Le téléspectateur sait ce qu’il va voir et il n’y aura pas de temps d’adaptation. Les séries américaines seront toujours au rendez-vous avec toujours autant de rebondissements. Les traditionnelles fictions françaises sont remises à l’antenne, du Camping Paradis à Josephine,L’ange Gardien. Il faut noter le joli succès du retour de Julie Lescaut avec plus de six millions de téléspectateurs. On aura le droit à The Voice et Danse avec les stars, des marques fortes. Koh-Lanta fait son retour tant attendu avec sa spéciale « All Stars ». Enfin, TF1 fera le plein avant l’été avec les matchs de l’équipe de France pendant la Coupe du Monde. Concernant les télé-réalités, la Une se fait plus petite. Mais il est certain que dans les couloirs de la grande tour, des idées fusent et des projets surprenants vont apparaître. Mais le public en a-t-il vraiment besoin ?*

 

Florian Guadalupe

Télévision : Ce qui vous attend en 2014

RgieHDM6cyrilbruneauM61

L’année 2013 a été forte en émotions et événements. Que nous prépare la télévision pour 2014 ? Certaines choses ne bougent pas, mais d’autres vont venir bousculer ce petit monde !

 

Du talent en veux-tu en voilà !

Parce que la télé, c’est énormément de talents. Le petit écran nous repropose encore les mêmes recettes qui fonctionnent. D’un autre côté, le public adore voir des jeunes chanter, des papis danser et des contorsionnistes cracher du feu. Même si la dernière est un peu exagérée, il n’est pas moins que 2014 nous promet du spectacle en prime-time.
Dans la continuité de la fin 2013, la Nouvelle Star sur D8 cartonne toujours autant. Aux commandes de Cyril Hanouna, la deuxième saison démarre sur les chapeaux de roues avec plus d’un million de téléspectateurs chaque semaine. Mais à la chanson, TF1 reste le maître ! Dès Janvier, on peut retrouver le show The Voice. La troisième saison voit un petit nouveau, après l’éjection du pauvre Louis Bertignac, Mika ! Il épaulera ainsi Jenifer, Garou et Florent Pagny à la recherche de la nouvelle voix ! La Une ne s’arrête pas là : le retour de The Best se concrétise à 99% avec l’élégante Estelle Denis. L’ennemi M6 ne se relâchera pas non plus : Incroyable Talent déjà signé, cherche déjà son casting 2014 ! Toujours sur la même chaîne, les prochains cuistots de TopChef seront dévoilés le 20 janvier ! Pour pimenter cette cinquième saison,  en plus des candidats anonymes, une dizaine d’anciens participants s’invitent à la fête, dont Pierre Augé, le malheureux finaliste de 2013.

De la téléréalité : à l’excès ?

Dix ans que ça dure, la belle aventure. Alors qu’Enora et Christophe Carrière de « Touche pas à mon poste » vont continuer de cracher dessus, tel Serge le lama, la téléréalité a passé un bon réveillon et compte bien retourner 2014.
Pour les émissions de rencontres, L’amour est dans le pré, programme le plus fort de M6, proposera ses nouveaux candidats le 6 Janvier. Des prétendants bucoliques au starting block pour combler le cœur d’une demoiselle ! Si vous n’êtes pas trop prairie, tester l’amour avec maman ! En effet, Qui veut épouser mon fils sera au rendez-vous sur TF1. Le casting bouclé, Elsa Fayer ressort de l’obscurité pour l’animation. Pour les plus téméraires, la Une remet L’amour est aveugle à l’actualité. Alors qu’Angela Llorente, directrice de la téléréalité de la première chaîne, annonce en 2012 son arrêt, le site Toutelatele.com évoque son grand retour. Nouveauté, Arnaud Lemaire ne fera que la voix off. Fini les lancements sans âme et âpres.  Toujours sur la même chaîne, Estelle Denis va remiser sur Splash. Toutefois, les ploufs dans l’eau sont prévus q’en fin d’année. Plongeons encore plus bas, NRJ12 prépare son casting pour Les Anges de la téléréalité 6. On retrouvera la gagnante de Secret Story 7, Anaïs et sa « foufouna » Eddy.  Et comme d’habitude, la sulfureuse Amélie Neten est évidemment de la partie pour un voyage en Australie ! Concernant Secret Story et Les Ch’tis, c’est quasi déjà fait. W9 a déjà envoyé Les Marseillais au Brésil, une nouvelle saison qui promet d’être caliente ! Pour les jeux d’aventures, Pekin Express devrait repartir vers une destination encore inconnue. Mais « l’originalité » de la version 2014 sera que les duos seront des mix d’anciens et de nouveaux. A propos de Koh-Lanta, c’est sûr et certain ! Un « All Stars » est prévu pour réunir un maximum de sensations !

Les temps forts de 2014

2014, c’est aussi du neuf, du surprenant et de la confirmation. On attend certains au tournant. En temps de crise, les chaînes n’ont pas l’humour d’enchaîner les échecs. Une nouveauté doit être rentable sinon c’est le siège éjectable ! Morandini et Aram sauront vous l’expliquer.
Cyril Hanouna se trouve être LA personnalité médiatique de 2013. Avec Touche Pas a Mon Poste, Nouvelle Star et les primes exceptionnelles, le tunisien hausse les audiences de la Huit. 2014 est l’année de la confirmation pour l’animateur au toucher d’or ! Autre grosse attente de cette nouvelle année : Laurent Ruquier. Avec L’emission pour tous sur France2 en access-primetime, l’Audimat a intérêt à être au rendez-vous ! Toute la bande est au rendez-vous de Christine Bravo à Steevy Boulay sans oublier l’inimitable Pierre Benichou. M6 va proposer un télé-crochet hors du commun : Rising Star. Tiré du format israélien qui a réalisé plus de 50% de parts de marché, ce nouveau show consiste à ce qu’un candidat chante et convainc les téléspectateurs et du jury à plus de 70% ! Enfermé dans une sorte de cube, si l’avis est favorable, le participant se libère et découvre le public face à lui. Autre grosse attente : le nouveau talk de W9 pour concurrencer « TPMP », Courbet, Le Grand Journal et C A Vous. Alex Goude ou Jérémy Michalak sont pressentis à la présentation de ce programme ! Niveau sport, c’est sur BeInSport que ça se passe. D’un tournoi de tennis par-là, un tournoi de basket par-ci, la chaîne du sport promet du spectacle. Ils sont proche d’empocher les droits du championnat français de rugby et s’aligne pour avoir les droits de la coupe du monde 2014.

Il y en aura pour tous les publics cette année ! Du bon comme du mauvais, du frais comme de l’ancien. On veut du feu, de l’éclatant, du spectaculaire. On souhaite de la télé ! Je vous souhaite une bonne année 2014 et pleins de bonheur!

Florian Guadalupe.

Les brèves de l’été n°3

 

Les dernières informations de cet été sur La Zapette ! Cette nouvelle saison télévisuelle promet de grands rebondissements et une réelle guerre d’audience !

–          France 4 prépare pour sa rentrée un programme similaire au « Petit Journal ». Intitulé « C’est quoi ce boucan ? », il analysera d’un ton décalé l’actualité de la semaine. Dès octobre, les téléspectateurs auront l’occasion d’y jeter un coup d’œil.

–          Daphné Bürki s’oriente vers les médias. En effet, tous les samedis midis, l’animatrice présentera « Le tube », émission sur l’actualité de la télévision.

–          Confirmé ! Elie Semoun fait partie de la troupe de Sophia Aram, le fameux talk-show de France2.

–          Ca y est, Virgin Radio a trouvé son quatuor pour palier la départ de Cyril Hanouna à la matinale. En leader, on retrouve Christophe Beaugrand, épaulé par le cador Florian gazan et la séduisante Emilie Picchereddu. Le plus surprenant est la quatrième personnalité qui les rejoint. Ce n’est rien d’autre que Lucienne du « Petit Journal » de Canal Plus.

–          Pierre Menés, l’incontournable sniper du football, prépare un film sur le sport le plus populaire de France ! On attend Matt Pokora dans le rôle principal !

–          Stephane Bak, le jeune humoriste, a le vent en poupe. Courtisé de toute part, l’ado se retrouve dans la bande de Cyril Hanouna sur D8 et rejoint Enora sur Virgin Radio pour l’émission du soir.

–          Les frères Zarko et Zelko, candidats de Secret Story en France et en Serbie, font parties de l’aventure « L’ile de la vérité 3 ».

–          W9 prépare des spin-offs de « La belle et ses princes ». On suivra les aventures amoureuses de certains prétendants.

–          « Amelie Poulain » sera ré-adapté en comédie musicale aux Etats-Unis.

–          Benjamin Castaldi quitte TF1 pour…Gulli ! Oui Gulli ! « Family Quest », un jeu d’aventure familial !

–          Le parrain de la nouvelle émission média de Morandini sur NRJ12 est le présentateur du JT de TF1, Julien Arnaud !

–          Laurent Baffie se retrouve sur France Bleu pour continuer l’aventure « C’est Quoi Ce Bordel ? ».

–          Echange de chroniqueurs entre D8 et NRJ12, Eric Dussart rejoint Morandini et Julia Martin débarque chez Hanouna !

Florian G.

On n’demande qu’à en rire toujours présent à la rentrée !

A cause des audiences trop décevantes, « ONDAR » ne sera plus à l’antenne à 18 heures à la rentrée 2013. Mais que les fans se rassurent, tout ceci n’est pas terminé ! Catherine Barma n’a pas l’intention de laisser son bijou périr. Faute d’Audimat insuffisantes, France 2 a décidé de lancer un talk-show animé par Sophia Aram. Le programme animé par Jérémy Michalak ne fédérait seulement 1,5 millions de téléspectateurs en moyenne et moins de 10% de public. Alors que les fans pleurent de leur côté, Le Parisien nous apprend que des primes seront prévues tout au long de la saison ! La productrice a d’ailleurs déjà signé quatre soirées. Elle compte bien faire revenir les humoristes qui ont marqués l’émission: Olivier De Benoist, Kev Adams, Arnaud Tsamere, Donel Jacksman, Jérémy Ferrari ainsi que tous les autres pensionnaires. Et pour ceux qui ne pourront pas attendre, tout au long de l’été, France 2 diffusera des best-ofs.

 

Florian G.