Tagué: President

Alain Juppé, l’art de la communication efficace

Alain Juppé a été désigné par le magazine GQ, "l'homme politique de l'année".

Alain Juppé a été désigné par le magazine GQ, « l’homme politique de l’année ».

Après ses affaires judiciaires à la fin des années 1990, son exil à Montréal et sa défaite aux législatives de 2007, Alain Juppé a fait un retour fracassant sur le devant de la scène avec une communication rôdée. L’ancien premier ministre a réussi son année en cassant l’image de l’homme passéiste et technocrate et devenant une autre alternative pour 2017. Pour la moitié des français, il ferait « un bon président » devant Manuel Valls (32%) et Nicolas Sarkozy (31%) selon un sondage de Vivavoice commandé par Libération le 22 décembre 2014.
« Après avoir lancé sa candidature cet été pour à la présidentielle de 2017, Alain Juppé a maintenu sa communication, notamment sur les réseaux sociaux. Son statut d’homme d’Etat expérimenté est dans la continuité de son image au Quai d’Orsay » explique Gilles Boyer, son conseiller communication qui a élaboré avec l’ancien ministre des Affaires étrangères son retour efficace.

Une stratégie ciblée

La communication du chef du gouvernement de Jacques Chirac passe une grande partie par son blog, qu’il tient depuis 2000, et sur lequel il a annoncé le 20 août sa candidature à la présidentielle, mais aussi son programme au moment du retour de Nicolas Sarkozy et ses prises de positions sur l’actualité. »Son blog-notes, al1jup, est très repris, très lu et très efficace depuis la fin de l’été » ajoute le bras de « gauche » d’Alain Juppé, revendiquant 6 000 visites par jour contre 1 000 auparavant, « sa campagne municipale réussie a été un vrai boost. Sa stratégie de communication  a été très ciblée. L’objectif est de ne pas avoir besoin de se montrer partout et tout le temps ».
L’ancien président du RPR fait souvent la une des journaux d’opinions mais aussi des Inrocks, magazine idéologiquement à gauche où il prend le contrepied de l’ancien président en pleine campagne pour la présidence de l’UMP. Alain Juppé incarne une ligne différente de Nicolas Sarkozy, plus orientée à gauche. Alors que les débats tournent autour de l’abolition de la loi Taubira, l’ex-ministre de la Défense de 2010 à 2011 déclare être « favorable à l’adoption par un couple du même sexe ».

« En politique, on n’est jamais fini »

Une position franche après le succès de son passage à Des paroles et des actes sur France 2 le 2 octobre. Son retour se ressent par l’embellie dans les sondages, gagnant quinze points depuis juillet 2014 (sondage LH2, le 9 octobre) et le plaçant premier pour la primaire UMP de 2016. Il est alors plébiscité par GQ le 19 novembre qui le nomme « homme politique de l’année ». Il reçoit d’ailleurs le Prix 2014 de l’humour politique, décerné par le Press Club de Paris, pour sa phrase : »En politique, on n’est jamais fini, regardez-moi! ».
L’actuel maire de Bordeaux a connu des traversées du désert. Premier ministre en 1995, il accuse d’une forte impopularité, notamment à la suite de mouvements de grèves pour « la défense des acquis sociaux ». Adjoint au maire aux Finances de Paris, il est condamné en 2004 à quatorze mois de prison avec sursis et un an d’éligibilité pour une affaire d’emplois fictifs, une partie des journalistes estimant qu’il « paye pour Jacques Chirac ». Il se retire au Québec par la suite, avant de revenir se présenter aux législatives en 2007. Une élection synonyme d’échec l’empêchant d’obtenir le millefeuille ministériel de l’Ecologie. Alain Juppé, ayant regagné la mairie de Bordeaux, se met en retrait des médias et travaille sur une nouvelle approche des Français.

Pour 2015, « la même ligne »

« On a choisi de faire des choses différentes que les autres: élargir la communication sur le plan culturel. Mais il ne faut pas être sur tous les médias, il ne faut pas en faire une overdose. On a refusé 99% des demandes » avoue Gilles Boyer. Et lorsqu’il se fait huer dans sa propre ville à Bordeaux le 22 novembre sur le sujet d’une primaire ouverte aux partis centristes, devant des militants UMP aux côtés de Nicolas Sarkozy, Alain Juppé reste de marbre. Il est d’ailleurs soutenu par de nombreux cadors du parti, comme Jacques Chirac. Son positionnement sur l’échiquier politique plus au centre lui offre le soutien de François Bayrou  et marque clairement l’image de l’homme de droite modéré.
Cette posture, le membre du triumvirat de l’UMP « va l’intensifier lors de la primaire en 2016. Il faudra s’adapter aux circonstances et à l’actualité. Pour 2015, l’objectif n’est pas de maintenir la même communication mais de garder la même ligne » souligne son conseiller communication.

 

Florian Guadalupe

Préface d’un journaliste savant mythomane : « Cyril Hanouna est le meilleur animateur de sa génération »

Jannesophielapixjournaliste1

Ca y est ! Finies toutes les rumeurs, nous connaissons la personne qui va reprendre le sceptre de C A Vous : c’est la princesse Anne-Sophie De Lapix, comtesse de TF1 et duchesse du Dimanche+. Celle qui avait l’habitude de passer ses dimanches avec Borloo à parler crise sociale, passera ses soirées à prendre l’apéro, discuter et papoter. Pour son pilote-test, après seulement 3 tequilas sunrise, la petite Anne-Sophie aurait déjà passé plus de temps dans les chiottes qu’à table. Etait-ce pour éviter de parler sex-spiritualité avec André Manoukian, l’invité du jour?.  La nouvelle animatrice se ravit de la nouvelle : « c’est pas Morandini qui m’aurait piqué la place, je ne reçois pas Nabilla ».

JeanMarcMorandiniLaurentFontaineCyrilHanouna1

Outré, « JMM » -comme on l’appelle dans son millieu – aurait rétorqué avec tact et poésie « Mais quelle tapin ! ». On le croyait pourtant gentleman et apaisé après avoir annoncé que « Cyril Hanouna était le meilleur animateur de sa génération ». Une attention qui est certainement très sincère envers le présentateur de D8. D’autant plus que Jean-Marc lui aurait offert des fleurs – des roses même- afin s’excuser : « Cyril, c’est un ami .Ces fleurs, je sais qu’il en a besoin, c’est son business ! ». Il ajoute qu’« à Montmartre, ses frères ne veulent plus partager et il se retrouve à devoir animer une émission pour joindre les deux bouts ». Morandini , avant d’avoir une dentition plus blanche que celle de Kristen Stewart, a avant tout un grand cœur.

5048891

Lundi, François Hollande aurait été chez Jean-Jacques Bourdin à RMC, et non pas dans sa maison de campagne dans le Gard. Il aurait pu y aller après, mais on s’éloigne du sujet. Surtout que dans le Gard, il fait assez beau et c’est une bonne idée de vacances pour un président. Bref, il revenait sur cette journée de solidarité : « Monsieur le Président, la France est solidaire aujourd’hui, elle travaille mais n’est pas rémunérée. Où va cet argent ? ». Avec un air bedonnant, il rétorque avec sourire « dans ma poche ! ». Il laisse un grand froid sur le plateau, dans la station et sur toute la capitale qui ne dépasse pas les 10°C en ce mois de mai 2013. « Je rigole, l’humour c’est ma première qualité. La cotisation va pour les vieux et les handicapés, pour ceux qui ne travaillent pas et qui ont une rente ! Un peu comme moi ! ». Bourdin mal à l’aise propose de prendre une photo pour son twitter pour détendre l’atmosphère « Souriez, vous êtes twitté ».

89870p10602931

Mardi, Touche Pas à mon Poste, Vous êtes en direct, Le Parisien, Le Nouvel Obs, RTL, France2 et Entrevue avaient l’info exclusive que Julien Courbet irait sur TMC pour un talk-show en access prime-time. Il se serait expliqué dans une conférence de presse : « Je pense qu’une émission sur la consommation peut être intéressante en tant de crise. Montrer aux français tout ce qu’ils ne peuvent pas acheter surfe sur le succès des Miss France qui montrent aux françaises ce qu’elles ne seront jamais ». Un journaliste de Médiapart se lève et interroge le zorro du paf « Qu’y-a-t-il de nouveau par rapport aux autres talk-shows, Monsieur Courbet?». L’animateur aux lunettes répond « Je vous le dis droit dans les yeux, ceci est une réelle innovation ! Chez Hanouna, il y a 4 chroniqueurs d’un côté et 3 de l’autre, tout comme chez Morandini. Là où je suis malin, je mets 3 chroniqueurs de chaque côté ». La moitié des journalistes ne comprend pas où il veut en venir, l’autre est sur son smartphone. Moi-même, j’éteins la télévision. N’est pas journaliste qui veut, mais mytho si je veux !