Tagué: TF1

France Ô et France 4 à la trappe ?

 

Le bilan du mandat de Rémy Pflimlin, président de France Télévisions, est tombé ! La note est sévère. Dans un document de cent pages, le CSA « a relevé nombre d’objectifs non atteints et d’insuffisances » dont France 4 et France Ô.

 

C’est la ca-ca, c’est la cata, c’est la catastrophe. À part France5, le rapport du gendarme de l’audiovisuel dénonce « l’échec d’une claire identification des lignes éditoriales des chaînes » du service public. Et celles qui sont le plus décriées restent France 4 et France Ô. Selon les documents du CSA, elles « ont du mal à justifier leur nécessité sur un réseau hertzien national. » Les chaînes marginales de France Télévisions créent « des doutes sur le périmètre du groupe » et « si leur présence devait être maintenue, il sera indispensable de redéfinir leur ligne éditoriale. »

 

Des chaînes pas très claires

L’image de France Ô n’a jamais été saisie. Elle n’est pas la chaîne de l’outre-mer, mais celle de la « diversité », diffusée principalement en métropole et peu dans les DOM-TOM. Est-ce le facteur de son échec ? La chaîne « multiculturelle » a connu la plus mauvaise audience de la télévision le samedi 25 octobre dernier avec son magazine D’un monde à l’autre : 0% de parts de marché. Il aura fallu attendre la diffusion en prime-time de la série américaine Lost pour s’élever au maigrichon score de 0,3%.
Quid de France 4, la chaîne des « nouvelles écritures » ? Depuis le règne Pflimlin, elle est devenue la chaîne « laboratoire » où le directeur des programmes a tout essayé. Nommée aussi la chaîne de la jeunesse, elle a misé sur l’innovation : On n’est plus des pigeons, Permis de conduire : l’expérience inédite, Anarchy, Alcootest,etc. La chaîne tente même un coup de poker cette rentrée avec la saison 4 de Hero Corp et L’autre JT, un journal télévisé alternatif. Malheureusement, jamais avec succès : France 4 a réalisé un score d’1,8% en 2013. Et les critiques sont encore plus fortes aux vues des budgets conséquents adonnés (45 millions d’euros pour France 4 et 35 millions d’euros pour France Ô, selon Le Point). Des rumeurs sur France 4 la transformeraient en chaîne de rediffusion, sorte de VOD en direct, ou carrément la faire disparaître afin de libérer une fréquence.

LCI sur le coup ?

France Télévisions perd énormément d’argent avec ses deux chaînes en naufrage. Si France 4 n’existait plus, c’est des économies importantes de budget et un emplacement sur la TNT libéré. Le groupe TF1 surveillera l’affaire depuis que la fermeture de LCI a été avortée. Jusqu’au 30 juin, Orange a accepté de poursuivre son contrat « dans les mêmes conditions financières. »  La chaîne d’information en continu aurait tout à gagner dans cette affaire. Le canal 14 se situant juste avant BFM TV et I<télé, il permettrait à LCI de se replacer dans la course de l’info.
Et si France TV avait sa propre chaîne d’info continue ? Dans Le Point du 30 octobre, le sénateur PS, David Assouline propose de « positionner France 2 en unique grande chaîne généraliste et transformer France 3 en chaîne d’info continue de qualité, renforcée par les équipes en régions. Avec ça le service public écraserait les chaînes d’info privées. » Tous ces projets permettraient de fortes économies au groupe du service public, de marquer l’identité des chaînes historiques et d’évincer les programmes impopulaires. Des idées pour Rémy Pflimlin afin de prolonger son mandat ?

 

Florian Guadalupe

Publicités

The Voice : Maximilien Philippe sans tabou sur la religion

Le chanteur a la voix ténébreuse n'a pas sa langue dans la poche.

Le chanteur a la voix ténébreuse n’a pas sa langue dans la poche.

Le finaliste du télé-crochet de TF1 fait parler de lui, à peine sorti de l’émission. Maximilien Philippe ne mâche pas ses mots lorsqu’il aborde les thèmes de la religion. De belles révélations sur le tatoué qui n’a pas de langue de bois.

 

Le chanteur à la voix rauque, Maximilien Philippe, balance de gros piques sur le thème de la religion dans le numéro d’octobre de Vie Pratique Féminin. À la question « Le jour où tout sera fini pour vous, que direz-vous devant Dieu ? », le garçon percé se lâche complètement.

« Alors t’existe, mais t’as rien fait ? Ils ont fait tellement de merde en ton nom, que du mal, systématiquement et d’où qu’ils viennent… » a lancé le minet de 30 ans. La déferlante est enclenchée et la suite peut surprendre certains : « T’aurais quand même pu expliquer que toi, en vrai, ça te dérangeait pas qu’un homme aime un homme, qu’une femme montre son visage, que l’on mange du saucisson, qu’on fasse l’amour avant le mariage, qu’on utilise son portable le samedi [pendant sabbat]. » Aucune retenue, le bagou du beau brun a abordé toutes les religions et a fait réfléchir sur la perception de « Dieu ». Dans une période où cette thématique est sensible, notamment dans les médias (Manif pour tous, Daesh…), Maximilien s’est assumé et a montré ses convictions.

 

 Un franc entretien

Cette entrevue n’a pas fait des échos dans les mouvements religieux, mais fait réfléchir sur l’importance médiatique que peut avoir la religion aujourd’hui. On peut clairement se demander si parler autant des manifestations contre le Mariage pour tous fait réellement avancer le débat. La suite de l’interview nous révèle quelques indiscrétions un peu plus futiles mais toujours drôles. Le chanteur de « The Voice » a un « transit intestinal perturbé » avant de monter sur scène. Son gros mot préféré est « fils de pute ».  On apprend surtout qu’il va participer à la prochaine comédie musicale « Love Circus » (aux Folies Bergère à partir du 28 octobre) et qu’il a pour « rêve ultime » de faire « du cinéma ».  Mais il le dit : « Je n’ai pas envie que cela s’arrête et devoir me retrouver aux anges, mais de la téléréalité…Quelle horreur ! » NRJ12 est prévenu.

Pour réservez des places pour la comédie musicale, cliquez ici.

 

Florian Guadalupe

LCI « n’est pas en difficulté financière »

LCI

Deux mois après le refus du CSA de basculer LCI sur la TNT gratuite, TF1 a fait un choix pour l’avenir de sa chaîne d’information continue. Nonce Paolini, le PDG du groupe, a annoncé l’arrêt de LCI dans sa forme actuelle. Une situation expliquée par Thibaud Vézirian, journaliste de la chaîne depuis 7 ans.

Douche froide à LCI. La direction de TF1 a communiqué mardi 23 septembre à ses salariés que la chaîne d’infos allait migrer sur le numérique en janvier 2015. Cette annonce prévoit la suppression de 148 postes à TF1 et une perte de 60% de l’effectif de LCI. « Il fallait trouver une solution et TF1 a décidé de couper dans le vif », explique Thibaud Vézirian, « sur les treize présentateurs de la chaîne, seulement trois resteront. Hormis quelques postes d’administration et des journalistes multitâches, tous les salariés de la technique seront licenciés. »

« L’information va perdre de qualité »

Le projet en cours pour LCI est le basculement en application mobile disponible sur la tablette, le smartphone, la télé connectée ou l’ordinateur. « On s’oriente vers du talk-show, du magazine et des rediffusions. Il n’y aura plus de tournage en direct, ni de journalistes sur le terrain » s’émeut le journaliste présent à LCI depuis 2007.  Et selon lui, MyTF1 sera impacté : « Avec LCI sur le numérique, le site n’a plus lieu d’être. » Ce nouveau format va regrouper divers fonctions : offre de contenus à la demande, flash info, plusieurs heures de programmes inédits par jour. Mais avec un tel bouleversement, Thibaud Vézirian est certain que « l’information va perdre de la qualité. »

Alors quel avenir ?

Pourquoi avoir refusé un rachat par un autre groupe média ? TF1 a d’abord considéré l’offre soumise du Monde comme pas crédible. « On a eu le sentiment d’être le dindon de la farce. Le Monde souhaite juste avoir accès aux comptes », souligne le présentateur de « LCI est @ vous ». Pour Le Figaro, « ils sont toujours en cours négociation mais le quotidien est plus intéressé par le contenu du LCI d’aujourd’hui que par le LCI du numérique », ajoute-t-il. Le journaliste de 29 ans rappelle aussi qu’il y a « énormément de choses fausses qui se sont répandues sur le dossier. LCI n’est pas une chaîne en difficulté financière. Le seul souci est que les opérateurs qui diffusent LCI n’ont plus de moyens. » Mais le devenir de LCI n’est pas encore certain. Le recours devant le Conseil d’Etat, doublé d’un référé, pourrait annuler la décision du CSA interdisant la chaîne d’infos d’émettre sur la TNT. Autre solution, « il peut toujours y avoir des discussions avec un repreneur puissant pour revenir sur la décision du 1er juillet », soumet Thibaut Vézirian. Si un miracle se réalise, un tel plan social ne sera plus nécessaire.

 

Florian Guadalupe

« Who’s the one ? » : le Koh Lanta de l’amour

AreYouTheOne1

Encore une téléréalité vous me direz ! Mais celle-ci n’est pas encore arrivée en France. Pour le moment, seul MTV diffuse ce programme américain. Leur force ? Réunir quasiment tous les styles de téléréalité : aventure, amour, enfermement… De quoi plaire à tous les fans de télévision. Une émission qui promet divertissement, humour et surtout clash ! Et tout cela repose sur des raisonnements scientifiques. Je vous explique !

 Des tests de compatibilité

Le principe est simple : en duo, un garçon et une fille doivent réussir tout un tas d’épreuves. Des épreuves aussi physiques qu’intellectuels. Et pour réussir, il faut que le couple soit en symbiose. L’épreuve du labyrinthe, par exemple, consistera à laisser un candidat guider l’autre dans un parcours parsemé d’obstacles. Ce genre d’activités permettra à l’équipe d’emporter des avantages dans l’aventure et des immunités quand viendra le vote d’élimination ! Car oui, à l’instar de Koh Lanta, toutes les équipes se réuniront pour éliminer les paires. Mais comment se forme ces doubles ? Lors du casting des aventuriers, un thérapeute sur les familles et un psychologue testent les candidats. Ils forment les duos avec des méthodes scientifiques et des tests de comptabilité basés sur leurs expériences passées, leurs passions, leurs familles, leurs amis et leurs exs. Au bout du compte, les marieurs relèvent dix hommes et dix femmes, compatibles selon leurs études. Ainsi, chacun aura son âme-sœur !

 1 million de dollars à la clé ! 

L’aventure se déroule à Hawaï dans un cadre plus idyllique qu’une émission de survie traditionnelle. Une maison sera à leur disposition, tout comme la nourriture et l’eau. Toutefois, il n’y a qu’un lit par couple. La production veut forcer au maximum les équipes à se rapprocher. Pendant six semaines, chaque duo sera confronté à la vie en communauté, aux épreuves et à l’élimination. Pour rajouter du challenge, les gagnants du jeu se partageront la belle somme d’un million de dollars ! Ce ne sera pas le moment de faire des éclater leurs couples. Mais bien sûr, ce genre de téléréalité promet des disputes, des alliances, des clans et des trahisons. Du piment sur l’île paradisiaque. Les téléspectateurs pourront suivre leur histoire d’amour tumultueuse et leur désir de compétition. Pour le moment, le concept n’a pas encore été déployé dans d’autres pays. On attend la fin de la saison. Toutefois, on parle de certaines chaînes comme TF1, W9, NT1 et NRJ12 qui seraient intéressées par le programme. Wait and see !  

 

Florian Guadalupe

L’agresseur de Claire Chazal dans la « merde »

clairechazal1

Fin juin, notre présentatrice du JT de TF1 sort tranquillement de la grande tour en voiture. Soudain, un être immonde sorti de nulle part profite de la fenêtre ouverte de la portière pour y jeter un seau de substances encore inconnues. Celle qui voulait seulement actionner le bouton commandant la porte du parking se voit déversé sur son torse et son visage un mélange de terre, d’excréments et d’ammoniac. Un choc pour la blonde de la Une. Bien qu’elle ne soit pas blessée, elle en reste pour le moins traumatisée. Pas loin, l’héroïque Germain Dagognet, rédacteur en chef du journal télévisé alerte la police. L’homme est alors interpelé. Alors pourquoi a-t-il fait ça ? Et que lui est-il arrivé ? En tout cas, cette histoire ne sent pas bon.

Une vengeance de la route

Âgé de 69 ans, cet ancien soudeur explique que c’est pour se venger. Il a voulu lui montrer que c’est un plat qui se mange froid ! Venger de quoi ? Aux airs d’un scénario réussi de « Fast and Furious », l’agresseur narre qu’il y a quelques semaines auparavant Claire Chazal l’aurait frôlé en voiture feux éteints dans Saint-Germain-En-Laye. Il est persuadé que c’est elle, la journaliste de 57 ans habiterait dans les parages. C’est dommage, la reine des 20 heures assure ne jamais aller à  cet endroit et qu’elle vit dans le quartier de Saint-Germain-Des-Prés, à Paris. C’est bête, à quelques lettres près. Et non, non et non, le sexagénaire n’est pas obsédé par elle. Bien qu’il admet acheté TOUS les magazines où celle-ci figure. Refusant de porter plainte suite à l’incident, il exprime avoir préféré « faire justice lui-même » et simplement « faire une vacherie ». C’est drôle le caca.

Deux ans de soins psychiatriques

Son procès devait se dérouler en Août dernier, mais un examen psychiatrique était préférable. Aujourd’hui, vendredi 31 janvier 2014, le tribunal correctionnel de Nanterre a agi. Il est condamné à quatre mois de prison avec sursis et 300€ d’amendes pour « violences volontaires ». De plus, la cour a prononcé une injonction de soins psychiatriques de deux ans à son encontre. Désormais, il est interdit d’entrer en contact avec Claire et de s’approcher de la belle tour de Boulogne-Bilancourt. De son côté, la présentatrice n’a pas souhaité réclamer dommages et intérêts et la voiture a suivi un contrôle technique.

 

Florian Guadalupe

Stéphane Jobert, l’animateur décomplexé de NRJ12

Sans titre

Ambassadeur de la réunion et présentateur télé, Stéphane Jobert, 38 ans, rythme son quotidien sans pression. De l’Euromillions aux bêtisiers, l’animateur ne sait plus où donner de la tête. Portrait d’un homme ambitieux et philanthrope par Florian Guadalupe.

Sourire éclatant, démarche décontractée, teint bronzé, Stéphane Jobert s’apprête à démarrer la quarantaine détendu. Les pieds sur terre, il fait partie du cercle fermé des animateurs travaillant pour plusieurs chaînes. Sans tabous, Stéphane ne craint pas de parler des audiences et des off des médias.

Une notoriété contrastée

Son ambition, c’est à la Réunion qu’elle nait. Ayant vécu la majorité de sa vie là-bas, l’animateur garde une réelle attache à l’île. Il y acquit la culture et la langue locale. Celui qui jouait le présentateur dans sa chambre se lance à l’âge de 14 ans dans l’aventure de la radio associatif. Deux ans après, une station commerciale l’engage et l’ascension médiatique est fulgurante. Les réunionnais apprennent à connaître ce petit jeune qui officie sur les ondes locales.

 « Je savais que c’était une vocation pour moi »

Le succès l’emportant, il pose ses valises à la capitale. De castings en castings, des chaînes comme TF1, M6 ou la RTBF lui assignent ses premières émissions. Cette soudaine médiatisation ne le change pas pour autant. Sauf quand il retourne sur sa terre d’enfance. La communauté plus restreinte, la notoriété est plus importante. Même dix ans après avoir quitté l’île, des fans l’attendent toujours à l’aéroport. Cette situation l’amuse par rapport au contraste parisien. Pouvoir marcher tranquillement dans la rue lui va aussi très bien. Aujourd’hui, Stéphane présente à la fois sur NRJ12 et sur France2, mais la presse réunionnaise garde toujours un contact avec lui.

Des activités diversifiées

Son statut d’animateur télé, Stéphane Jobert l’assume totalement. Il sait qu’il vit convenablement et que c’est les médias qui le lui permettent. Connu pour avoir animé des programmes « people »,  le réunionnais côtoie des personnalités de la télévision, mais aussi de la chanson et de la comédie. De temps en temps, il se rend à des soirées mondaines. Ce milieu est juste un plus de la radio ou du petit écran. Il ne souhaite pas entrer dans ce système de journaux à scandales. « Faire people, ce n’est pas mon truc ».

« L’époque des animateurs qui s’en mettent plein les poches est révolue »

Toutefois, Stéphane précise que travailler sur une seule chaîne ne suffit pas, notamment sur les chaînes TNT où les budgets et salaires sont moindres.  Afin de diversifier son activité, il ouvre en 2005 sa société, STEM Productions, pour pouvoir intervenir auprès d’entreprises proposant des évènements. Son but n’est pas de devenir millionnaire mais de vivre tranquillement.

Priorité radio !

Le présentateur doit cette réputation à son public. Il apprécie ses fans et estime devoir faire l’effort de répondre aux gens quand on lui écrit. Mais depuis sept ans, la plus grande tournée de France qu’il anime lui offre la possibilité de les rencontrer. Chaque été, c’est 400 000 personnes que Stéphane rejoint sur les plages. Et du temps, le collègue de Clara Morgane aime en donner. En 2012, l’association Enfance Paris Match d’Henri Leconte a pu compter sur sa participation. Par contre, il ne veut pas trop user de son image par peur d’être amalgamer avec ces stars qui le font pour leur publicité. Pour les mois qui viennent, c’est en priorité la radio que Stéphane veut retrouver. Pour redémarrer, il se relancerait plutôt sur une musicale et pourquoi pas faire de l’infotainement. Pour l’instant, il est fier de  son Super Bêtisier et de nouveaux numéros débarquent sur la douze !

 

Chronologie express

-1991 : Stéphane Jobert rejoint la station RFM  Réunion
-1995 : L’animateur débute à la télévision sur RFO Réunion
-2001 : Installé à Paris, TF1 et FDJ le repère pour présenter Tac O Tac TV
A partir de 2004, Stéphane présente la tournée d’été FDJ-NRJ12
-2011 : Il intègre les équipes de NRJ TV
-2012 : Le présentateur devient le 9ème ambassadeur de La Réunion

Pourquoi TF1 reste toujours le leader ?

44854tf11

Incontestablement, les chiffres parlent pour lui, TF1 règne dans la bataille des audiences. Il va en falloir pour les bousculer.

Les années se suivent et se ressemblent. Une nouvelle fois, la Une possède 99% des meilleurs audiences de l’année. Un exploit qu’elle doit à une réelle diversité de contenus, bien que généralement très populaires. Sociologiquement parlant, ce n’est pas étonnant d’avoir un tel résultat. C’est la première chaîne dite « reflexe » que l’on met lorsqu’on allume la télévision. Proche des théories de Pavlov, TF1 devient la chaîne référence symbole du petit écran. Le contenu, on l’apprécie ou non, mais chacun de nous va toujours s’intéresser à ce que pourrait proposer la première chaîne chaque soir. Parler de manipulation serait un mot fort, la locomotive du groupe TF1 souhaite plutôt conduire les téléspectateurs à ne pas zapper. Pour cela, la chaîne se doit de proposer du spectacle, du contenu attractif et divertissant, marginalisant des programmes plus « sérieux ». La dernière émission politique produite sur TF1 en 2012, Paroles d’un candidat, n’a jamais su atteindre les 20% de parts d’audience. Depuis cet échec, TF1 s’est axé sur du divertissement et un ciblage marketing précis et pointilleux selon le public. Un travail excellent à ce niveau-là, imagé par le JT de Jean-Pierre Pernaut qui frôle les 50% de parts de marché. Autant dire que TF1 connait ses téléspectateurs et sait quoi leur servir.

Un bilan positif

Parmi les chaînes historiques, seuls TF1 et Arte compte une hausse dans leur audience. Un constat original sachant le contraste absolu entre les deux chaînes. L’une commerciale à visée divertissante et l’autre possédant un modèle économique régissant de peu de publicités et ayant pour dessein la mise en avant de la culture. Certes, la Une ne gagne que 0,2% mais c’est la première progression depuis l’arrivée des chaînes TNT. Il faut noter qu’elle bénéficie d’une chute importante de ses concurrents directs. M6 passe de 11,2% à 10,6% de parts d’Audimat et France2 chute presque de 1% ! Avec 99 meilleures audiences en 2013, la première chaîne s’assure son leadership logiquement. Il faut noter tout de même que 58 de ces succès sont des séries américaines, notamment l’inévitable Mentalist. Toutefois, rappelons-nous des échecs de l’année qui sont dissimulés derrière les scores de The Voice ou Danse Avec Les Stars. Spash a fait un petit plouf perdant des téléspectateurs sur les trois semaines de diffusion. Même chose pour la mythique « Maison des secrets » qui a eu du mal à démarrer et qui s’est vu une épée de Damoclès au-dessus d’elle pendant les premières semaines.

Du classique pour 2014

L’année 2014 risque d’être toujours aussi fructifiant pour la chaîne du groupe Bouygues. TF1 a cette chance d’avoir le leadership et de ne pas être obliger d’innover. D’ailleurs, la majorité des programmes seront des classiques de la chaîne. Le téléspectateur sait ce qu’il va voir et il n’y aura pas de temps d’adaptation. Les séries américaines seront toujours au rendez-vous avec toujours autant de rebondissements. Les traditionnelles fictions françaises sont remises à l’antenne, du Camping Paradis à Josephine,L’ange Gardien. Il faut noter le joli succès du retour de Julie Lescaut avec plus de six millions de téléspectateurs. On aura le droit à The Voice et Danse avec les stars, des marques fortes. Koh-Lanta fait son retour tant attendu avec sa spéciale « All Stars ». Enfin, TF1 fera le plein avant l’été avec les matchs de l’équipe de France pendant la Coupe du Monde. Concernant les télé-réalités, la Une se fait plus petite. Mais il est certain que dans les couloirs de la grande tour, des idées fusent et des projets surprenants vont apparaître. Mais le public en a-t-il vraiment besoin ?*

 

Florian Guadalupe